Vous avez décidé de faire un investissement en vue d’acquérir une chambre d’hôtes. Sachez que vous aurez à faire des démarches administratives dans ce sens, notamment la déclaration de l’activité à la mairie et son immatriculation. Et dans le cadre de la gestion de votre chambre d’hôte, vous aurez à payer des impôts et taxes mis en lumière dans les lignes suivantes.

 

Impôt sur le revenu

 

Le paiement de l’impôt sur le revenu est une obligation lorsqu’on met en location une chambre d’hôtes. Mais vous en êtes exonéré si vos revenus ne dépassent pas 760 € par an, les micro-entreprises n’étant pas concernées. Lors de la déclaration de vos revenus dans le cadre du paiement de l’impôt sur le revenu, 3 possibilités s’offrent à vous. En effet, vous pouvez le faire dans la catégorie des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Si votre chiffre d’affaires hors taxe ne dépasse pas 82 800 €, le paiement de cet impôt est possible dans la catégorie micro-entreprises. Notez que dans ce cas, le résultat imposable est calculé après un abattement forfaitaire de 71 %. Si vous êtes agriculteur, vous avez la possibilité d’effectuer le paiement de l’impôt sur le revenu dans la catégorie des Bénéfices agricoles (BA).

 

TVA

 

Lorsqu’on fait de la location de chambre d’hôte, on peut être assujetti à la TVA ou en être franchisé. Si le chiffre d’affaires ne dépasse pas 82 800 €, il n’est point nécessaire de payer la TVA. Mais si le chiffre d’affaires va au-delà de ce montant, son paiement est obligatoire au taux de 10 % pour la prestation d’hébergement et de table d’hôte. Notez que cette taxe s’élève à 20 % pour les boissons alcoolisées.

 

Taxe d’habitation

 

Le paiement de la taxe d’habitation est exigé dans le cadre de la location d’une chambre d’hôtes. Cela est compréhensible puisque les locaux loués font partie intégrante de l’habitation du loueur.

 

Taxe de séjour sur les hébergements touristiques

 

Si vous faites de la location de chambre d’hôtes, il est possible que vous soyez tenu de payer la taxe sur les hébergements touristiques. Vous ne pouvez pas éviter cette taxe si elle est prévue par délibération du conseil municipal. Elle est égale à un pourcentage allant de 1 % et 5 % par personne et par nuitée.

 

Le recours à un cabinet d’expertise comptable pour que votre chambre d’hôte soit en règle sur le plan fiscal

 

Pour ne pas avoir à vous inquiéter lors de la gestion de votre chambre d’hôte, vous devez prendre des dispositions afin d’être en règle sur le plan fiscal. Et ce serait une ingénieuse idée d’avoir recours à un cabinet d’expertise comptable. Vous collaborerez ainsi avec des professionnels qui vous permettront d’avoir une bonne visibilité sur tout ce qu’il faut prendre en compte pour bien cerner la fiscalité liée à la mise en location d’une chambre d’hôtes. Trouvez donc un cabinet d’expertise comptable expert en revenus locatifs tel que SR Conseil LMNP et rien ne vous surprendra sur le plan fiscal dans la gestion de votre activité. Vous pouvez aussi confier à cette structure la tenue de toute la comptabilité liée à l’opération.

Lire aussi : Louer des chambres d’hôtes : conditions et obligations

 

Author

Écrire Un Commentaire